Sermon du Prophète bien aimé, Mouhamed paix sur lui à l'occasion de la fête du sacrifice

Publié le 2 octobre 2014 par : Abderahman Mechach
Auteur | Abderahman Mechach
Traduction |

 

Selon ibn ‘Abbâs(rad), le Messager d’Allah (saws) a fait un sermon le Jour du sacrifice, où il a déclaré :
« Ô gens ! Quel jour sommes-nous ?
- Un jour sacré, ont-ils répondu.- Sur quelle terre sommes-nous ?
- Sur une terre sacrée.
- Quel mois sommes-nous ?
- Un mois sacré.
- Votre sang, vos biens, et votre honneur sont sacrés comme sont sacrés votre jour-ci, votre terre-là, et votre mois-ci. Après l’avoir répété trois fois, il a levé ses yeux au ciel pour s’exclamer :

« Ô Allah ! Ai-je transmis ? Ô Allah ! Ai-je transmis ? » Ibn ‘Abbâs (rad) a commenté : « Par Celui qui détient mon âme entre Ses Mains ! C’est son testament à sa communauté. »

« Que la personne présente transmette à celle absente ! Poursuivit le Prophète (saws). Surtout ne devenez pas mécréants après moi en brandissant vos épées les uns contre les autres. »[/i] Rapporté par al Bukhârî

- Commentaire du Hadith : Les savants s'accordent pour dire qu'il s'agit-là d'un acte de mécréance mineure, c'est-à-dire qui ne fait pas sortir de l'Islam. En revanche il s'agit d'une caractéristique des mécréants que les musulmans doivent délaisser eu égard aux graves conséquences qui en découlent. Ibn Hajar (ra) a commenté ces nobles ahadiths pleins d'enseignements:
« S’il a comparé le caractère sacré du sang, de l’honneur, et des biens à celui de ces trois choses, c’est parce que l’auditoire ne voyait pas les choses ainsi, autrement dit, il ne tolérait pas que l’on puisse violer le sacré. Ils trouvaient que l’auteur d’un tel sacrilège méritait tous les blâmes. S’il a posé cette question avant d’établir cette comparaison, c’est pour leur rappeler qu’ils sont effectivement sacrés. Il a établi ce qui était déjà ancré dans les cœurs pour fonder ce qu’il voulait édifier, afin de le confirmer.

...... 

Suite de l'article ici >>


    Écouter invocation:

Infos et articles proposés

" L'Islam au quotidien" : rencontres hebdomadaires

Publié le 08 Juin 2014 par : Abderahman Mechach
Formateur | Dr. Hassan Amdouni
Traduction |

 

Les branches de la Foi


La foi en Islam (al-'akîda)

Publié le 31 octobre 2012 par : Abderahman Mechach
Auteur | Abderahman Mechach
Traduction |

 

Définition littérale du terme 'Akida ou foi :  
Par ce terme nous entendons ce qui suit :

  • C'est la certitude, lier un pacte,
  • C'est également le fondement de la Religion  (oussoul ad-Dîne),
  • C'est aussi Al-Fiqhou al-Akbar,
  • C'est At-Tawhid  (la croyance ferme en un Dieu Unique.)
  • C'est également al-Imân (la foi, la conviction par le cœur).

Ainsi, le terme 'akida dans son sens linguistique englobe toute la religion.

Définition juridique (Char'an) du terme :
Ce sont les éléments auxquels il est impératif de croire avec le cœur. Ces éléments doivent être appris, mûrement médité et compris jusqu'à ce que l'âme s'apaise, et jusqu'à ce qu'aucun doute ne vienne altérer la conviction en ces éléments.
Mais de quels éléments est composée la foi du croyant musulman ?

D’après ‘Omar - رضي الله عنه - qui a dit : Pendant que nous étions un jour assis chez le Prophète - صلى الله عليه و سلم -, apparut soudain parmi nous une certaine personne portant des habits tout blancs, ayant des cheveux très noirs ; aucune trace d’un long voyage ne paraissait sur lui et aucun parmi nous ne le connaissait. Il s’avança et s’assit près du Prophète - صلى الله عليه و سلم - . Il appuya ses genoux contre les siens, posa les paumes de ses deux mains sur ses deux cuisses et dit :

" - Ô Muhammad, informe-moi sur l’Islam
- L’Islam, dit le Prophète - صلى الله عليه و سلم -,c’est que tu témoignes qu’il n’est pas de dieu sinon Dieu et que Muhammad est l’Envoyé de Dieu, que tu célèbres la prière, que tu donnes l’aumône [ Zakât ], que tu jeûnes le mois de Ramadan et que tu fasses le pèlerinage de la Maison si tu en as la possibilité.
- L’étranger : Tu as dit la vérité.
Nous nous sommes alors étonnés de cette situation : Il le questionne puis il l’approuve.
- L’étranger : Informe-moi sur la foi [ Imâne ].
- La foi, dit-il, c’est que tu crois en Dieu, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Envoyés, au Jour Dernier, et que tu crois dans le Décret [ Qadar ], qu’il s’agisse dans son bien ou de son mal.
- L’étranger : Tu as dis la vérité, dit-il
- L’étranger : Informe-moi sur l’excellence (al-ihssân), ajouta-t-il.
- Que tu adores Dieu comme si tu Le voyais. Et si tu ne Le vois pas, Lui te voit.
Lui répondit le Prophète - صلى الله عليه و سلم -.
- L’étranger : Informe-moi sur l’Heure (de la résurrection).
- Celui qui est interrogé n’en sait pas plus sur elle que celui qui l’interroge, lui répondit-il.
- L’étranger : Informe-moi sur ses signes précurseurs.
- Quand la femme donnera naissance à sa propre maîtresse, et quand tu verras les va-nu-pieds, les déguenillés et les gueux, gardiens de bêtes, rivaliser dans l’élévation des constructions. Puis l’homme s’en alla. Je restais un bon bout de temps sans rien demander sur cette affaire, puis l’Envoyé de Dieu - صلى الله عليه و سلم - me dit :
- Sais-tu qui est venu m’interroger ?
- Dieu et Son Envoyé le savent mieux que moi, lui dis-je.
- C’est l’Ange Gabriel. Il est venu vous apprendre votre religion."

Hadîth authentique, rapporté par Muslim.

Ce sont ici les éléments auxquels Dieu (Exalté), par l'intermédiaire de l'Ange Gabriel (sur lui le Salut et la Paix), nous demande de croire fermement.

Allah (Le Très Haut) dit :
"… Mais Allah vous a fait aimer la foi et l'a embellie dans vos cœurs et vous a fait détester la mécréance, la perversité et la désobéissance. Ceux-là sont les bien dirigés." (Sourate Al-Hujurât 49 / Verset 7)

Le Cheykh Wahabat Azouhayli dans son ouvrage Al-Mounir pose la question suivante concernant ce verset :
" Pourquoi Allah (Exalté) a mis la foi et la mécréance al-koufr l'un à côté de l'autre?"
Allah veut en cela mettre en évidence les qualités de la foi et son incidence sur l'individu en
opposition à la mécréance qui, elle, apporte son lot de malheur et de désespoir. 

Qu'est ce que la foi ?

Opposé

Qu'est ce que la mécréance ?

1. C'est croire fermement par le cœur

 

1. C'est le reniement al-Koufr

2. Attester avec la langue

 

2. C'est la perversité et le mensonge

3. Passer à l'acte avec les membres

 

3. C'est la désobéissance

 

Allah (Exalté), dans le verset cité plus haut, nous indique l'importance du cœur, et nous rappel que c'est par le cœur que ce produit le changement réel chez l'individu.
Le cœur est le moteur du changement.

Le Prophète de Dieu implorait Son Seigneur en ces termes : «  ô Seigneur, tourne mon cœur vers ta Religion ».

Les domaines de la foi ( 'Akida)

La 'Akida s'intéresse à deux domaines:

  • Le monde visible (perceptible avec les sens) 'alâm Ach-Chahâda
  • Le monde invisible (qui ne peut être perceptible par nos sens) 'alâm  Al-raybb

Le seul à connaître ces deux mondes est Allah (Exalté). « C'est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui; Le Souverain, Le Connaisseur de l'invisible  tout comme du visible. »
(Sourate Al-Hashr 59 / Verset 22)


    C'est à dire la mise en pratique des obligations pratique, tels que la prière, le jeune, l'aumône...

 

La croyance aux Anges, dossier complet en fichier .doc ici >>


Poésie : Pose toi la question...

Publier l par : Abderahman Mechach
Auteur | Raja’our-Rahmati

 

Pose toi la question...

Ô Homme, qui a si peur du monde qui t’entoure
Tout en oubliant que vers ALLAH est ton retour,

Tu connais les interdits
Mais pourtant tu les franchis.

Tu penses que tout t’est dû, tu ne fournis même plus d’efforts
Et tu oublies qu’ALLAH est Le Seul qui décide de ton sort.

Tu thésaurises ton or comme si ton séjour ici-bas était éternel
Dis-moi donc à quelle croyance es tu fidèle

Tu regardes les autres avec mépris
En pensant que du défaut, tu es à l’abri.

Tu trouves mille excuses à tes propres manquements
Mais tu pardonnes à autrui difficilement

Tu prétends avoir la science infuse
Ceci est de satan une classique ruse.

Au moindre mal qui te touche, tu gémis
Et tous les bienfaits qu'ALLAH t'a offerts, tu oublies.

Tu te lèves pour la salat avec paresse
Peu s’en faut, pour que tes obligations tu délaisses

Tu gaspilles ton temps dans ce qui ne te servira pas
Au lieu d'en faire une provision pour l'au-delà

Chercherais-tu, âme insouciante, à tromper
Celui qui, d'une adhérence, t'a harmonieusement façonné ?

N’oublie pas que tu n’es qu’une faible créature
Pourquoi t’enfler d’orgueil et surestimer ta nature ?

Est-ce la vie présente qui, dans ton coeur, son venin a injecté
Ou est-ce tes passions qui, à la lumière, l'ont scellé ?

Prétextes-tu qu'il s'agit de ton âme que tu ne sais corriger
Ou que ce sont les suggestions du démon qui t'empêchent d'avancer ?

Laisse les habitudes qui ont fait sombrer ton cœur de côté,
Reviens vers ALLAH, vers le chemin de vérité.

Serais-tu donc capable de me dire ce que tu emporteras avec toi,
Le jour où d’un drap blanc, on te recouvrira ?

Par: Raja’our-Rahmati

Tous les poêmes et belles paroles>>

 


Cours en ligne.

Tous les cours de 'Aqida.

Dernier cours publié le 20 Avril 2012 par : Abderahman Mechach
Auteur du cours| Dr. Hassan Amdouni
Dernier cours publié le 02 Mai 2012 par : Abderahman Mechach
Auteur du cours| Dr. Hassan Amdouni

Demandez aux érudits du Livre, si vous ne savez pas. "

Sourate les Prophètes Verset 7